générale du spectacle

premier filage en public, à la Grainerie ce lundi 9 janvier – avant la tournée Sarthoise.

des petites longueurs, des légers soucis, des surprises, bonnes ou plus déstabilisantes…

mais surtout le bonheur de partager tout ça, la chaleur de sentir un spectacle en marche, tout ce qui annonce la fin de la création : les 50 futures premières représentations, à le vivre en vrai vivant devant nos spectateurs, allez c’est parti !!

podann095podann142podann113podann101

 

merci à Christian Coumin pour les premières photos

 

le Fil et l’éventail !

le Fil à l’Atelier de Franck Breuil

 

 

img_5468

 

« Très impressionné par ton pédalo infra-stellaire à double propulsion par élastiques électro-vitaminés refroidis à l’eau chaude. Magnifique! Toutefois, je ne vois pas bien où tu vas pouvoir caser les piezo-vaximateurs de rabruche indispensables à la bonne marche d’un engin aussi considérable. Tiens-moi au courant. Jean Louis »

Commentaire d’un admirateur à la première vue de la machine … novembre 2016

 

img_5451

 

 

img_5447

 

L’éventail, grand paravent qui viendra cacher le fil pendant les actes

 

img_5435

résidence à Sargé les le Mans, novembre 2016

Résidence avec travail sur les deux premiers actes, les mécanismes, la création son avec Sebastien Guerive.
Dernière étape de « compagnons de création  » avec le groupe des spectateurs sarthois, qui ont vu un filage de demi-spectacle en cours le vendredi 4 Novembre au soir…

petite sieste des princesses au soleil

dsc_3917

 

L’âne découvre sa nouvelle cabane

dsc_3911

 

« Le prince, c’est le seul qui a franchement le sourire » nous a fait remarquer une spectatrice …

dsc_3919

 

 

 

le cirque dans Peau d’âne

 

Nous  retrouvons dans Peau d’âne la polyvalence circassienne, Lucie étant tour à tour et en même temps acrobate, marionnettiste, technicienne…

cirque 07032016 copie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le caractère performant du solo y est omniprésent, de même que la notion d’équilibre qui se diffuse tout au long des scènes : équilibre entre les moments de drame et de réjouissances, équilibre entre les différentes disciplines qui constituent la création, équilibre entre mots et visuel, équilibre entre explicite et implicite pour traiter du propos, équilibre et justesse étant des questions incontournables quand on parle d’un tabou.

Le rythme général est celui d’un spectacle de cirque, quand on voit les scènes de marionnettes traitées comme de véritables « numéros », ou s’enchaînent des « figures » propres aux personnages. La respiration, la concentration, la façon de vivre ce solo est un transfert du savoir-faire circassien de Lucie au service de l’interprétation d’un objet plus théâtral. 

podann011

 

 

 

 

 

 

Et le cirque dans Peau d’Âne est ludique, quand il s’agit de rajouter un pied pour donner vie à une marionnette, de se contorsionner en deux pour faire un personnage, ou de mettre en branle toute une machinerie pour transformer une chambre de princesse en forêt…

 

 

pédipulation 3 copie

Nous retrouvons alors des sensations quasi-enfantines de cirque, celles du plaisir, de l’émerveillement. Dans un spectacle au propos parfois dur, le cirque permet la respiration, il offre un décalage par la fantaisie, la prise de risque agréable, la surprise que procure un corps qui bouge de façon singulière.